Moteur trottinette électrique

Initialement conçue pour les enfants, la trottinette a connu une grande évolution avec le temps. Aujourd’hui, sa version électrique fait le bonheur aussi bien des enfants que des personnes âgées. Néanmoins, pour fonctionner, la trottinette doit être équipée d’un moteur. Celui-ci se décline en deux modèles présentant chacun des avantages et inconvénients précis.

Le moteur roue

Comme son nom l’indique, ce moteur est intégré à la roue avant ou arrière de la trottinette. Par conséquent, il est très facile à installer et à entretenir. Il permet également à la trottinette électrique d’attendre une vitesse de pointe élevée en très peu de temps. De plus, l’accélération avec les trottinettes munies de ce moteur est très douce et linéaire. Petit inconvénient, ces moteurs ont un couple un peu faible. En cas de problème relatif au pneumatique, il faut obligatoirement démonter tout le dispositif.

Le moteur avec entraînement par courroie ou moteur à chaine

Le principal avantage de ce moteur est la vivacité et le puissant couple qu’il offre à la trottinette durant les accélérations au démarrage. Cet atout le rend très dynamique et lui permet d’offrir une puissance intéressante lors des montées. L’inconvénient avec ce moteur, c’est qu’il demande beaucoup de maintenance. En effet, pour fonctionner à plein régime, la courroie ou la chaine doit être obligatoirement bien tendue et l’alignement du moteur doit être parfait.