Grand Prix d’Isbergues 2017 un duel de sprinter.. ?

La présentation du 71ème G P Isbergues s’est déroulée en grande pompe à la fin de la semaine dernière dans la salle de spectacle du centre culturel, devant un parterre de personnalités et de nombreux invités, dont quelques collègues organisateurs. 

Jean Claude Willems, Seb Vandaele et Eric Malingue les bénévoles et membres du bureau de l’événement avaient pour l’occasion convié Daniel Mangeas  l’homme au 41 « Tour de France » et Jean Réveillon l’ancien directeur de l’Eurovision. Toute ces personnes à tour de rôle nous dévoilèrent les grandes lignes de cette « Classique Artésienne ». Pour l’ambiance la jeune chanteuse locale « Jade » nous gratifia de quelques tubes de son répertoire, qui furent appréciés du public.

(texte M Mollet.Photos JM HECQUET.Moto F Hellin)

Le Parcours :

Avec une nouveauté ou plutôt un retour au source, le passage dans les boucles finales, par la rue du Bray abandonné depuis 2007, avec également la boucle d’Aire sur la Lys placée dans le final au lieu d’être parcourue au départ. Pour le reste on retrouve le 1er ravitaillement à ANVIN « depuis plus de 25 ans », le second ravito aura lieu dans la traversée de la commune de Guarbecque.  Les coureurs disputeront 5 sprints et graviront 7 prix des monts tous répertoriés, sur les 20 côtes qui sont au menu des 203 km600 du parcours.

Les forces en présence :

la dernière côte étant escaladée à environ  70 km de l’arrivée on peut s’attendre à un sprint massif sur le coup de 16h30 rue de la Victoire «  la bien nommée ». Mais voila les coureurs, comme les jolies femmes, ce sont eux qui décident et le scénario est difficile à écrire avant le 17 Septembre. A moins que le faux plat du CD 187 derrière l’ancienne gendarmerie, fasse la décision à moins de 3km de la ligne, comme Cédric Vasseur l’avait fait en 2002 lors de sa 1ére victoire.

Coté sprinters citons ceux qui ont une formation de pistard et qui ont glané au cours de leurs carrière des médailles aux championnats d’Europe ou du monde sur les vélodromes.

 Lorenzo Blomme T , Marc Sarreau FDJ, Thomas Boudat et Bryan Coquart DET, Damien Gaudin et Benjamin Thomas ADT, Andréa Pasqualon WGG et le grand favori Mark Cavendish TDD.

Sans oublier les autres tous aussi redoutables dans les derniers mètres : Kenny De Haes WGG, Rudy Barbier AG2R, Kenneth Van Bilsen COF, Justin Jules WBV et Yannick Martinez DMP et Daniel Mac Lay FO

Heureusement pour le spectacle il reste des baroudeurs capables suivant les circonstances d’aller au bout, citons :

Quentin Jaurégui et Julien Duval AG2R, Loic Chétout ou Kenneth Van Bilsen COF, Yoann Offredo et Guillaume Martin WGG, Christophe Masson le local WBV, Coen Vermetlfoort RNL, Jeremy Lecrocq et Jéremy Leveau RLM et les nordistes Steven Tronet le champion de France 2015 ADT et l’incontournable David Boucher PVC.

A noter qu’au palmarès du GPI ne figure pas de coureurs Italiens, 2017 sera-t-il la bonne année d’autant que Andréa Pasqualon WGG est répertorié parmi les favoris.

Le Grand Prix d’Isbergues étant la 14éme manche de la coupe de France sur 15, ont peut s’attendre à une course tactique, le leader Laurent Pichon FO n’étant pas inquiété ses suivants au classement étant absent. Par contre son équipe FORTUNEO leader également, aura à cœur de défendre sa position.

18 équipes, 144 coureurs sont engagés et comme chaque année ont peut s’attendre à des engagements de dernière minute en provenances du tour d’Espagne avec quelques surprises, ce qui fera plaisir au président Jean Claude Willems et aux 70 bénévoles de l’association.

Présentation des Groupes Sportifs et des coureurs à partir de 10H30 au podium. Départ promenade sur le coup de 11H 50. Départ réel 12H au premier passage sur la ligne. L’arrivée est prévue vers 16H30 au 11éme passage(record de passage sur la commune ).

Vivement le Dimanche 17 Septembre 2017.