Tour de France 2018 – Le cyclisme face à ses démons

Article Patrick Dorckel – crédit photo Le Tour.fr

ci-dessus Peter Sagan le Champion du Monde

https://www.letour.fr/fr

 

Aujourd’hui s’élance, de l’île de Noirmoutier, la plus grande course au monde. Il faudra attendre la 9e étape avec les pavés roubaisiens pour voir les favoris en action. Certes, nul n’est à l’abri d’une journée de bordures mais dans le cyclisme moderne, ces opportunités ne sont pas inscrites sur la partition.

L’affaire Froome gangrène ce début de Tour voire même le cyclisme mondial. Qu’un asthmatique remporte quatre Tour de France, un Giro, une Vuelta avec des pointes mesurées à 446 watts dans les cols (Ax-3-Domaines), relève du miracle. Armstrong et Landis seraient irrémédiablement lâchés. Alors nous pouvons imaginer les performances de Froome s’il n’était pas asthmatique !

Les mutants d’X-men sont voués au pilori. Il semblerait que le même sort soit réservé à Chris Froome. Il faut préserver l’intégrité physique des athlètes, le public n’a pas à faire justice lui-même. Mais on peut comprendre la frustration des suiveurs. Cette affaire qui dure depuis des mois trouve un aboutissement, comme par hasard, quelques heures après qu’il soit évincé du Tour par les organisateurs. Avec la puissance financière du Team Sky, tous les doutes sont permis. Les signaux envoyés par les instances internationales desserviront le cyclisme jusqu’à la base. Bernard Hinault à lui même souligné que certains cadets utilisaient déjà le même produit (Ventoline). Statistiquement 50 % du peloton pro est asthmatique ! Et blanchir un coureur qui a doublé la dose autorisée, va conduire à des aberrations incontrôlables. Qu’en est-il de tous ceux qui ont été suspendus précédemment pour avoir dépassé la dose prescrite ?

Voilà à quoi nous en sommes réduits. Au lieu de parler sport, nous parlons pharmacie. C’est un retour 20 ans en arrière avec l’affaire Festina et les sept victoires de Lance Armstrong. Le cyclisme , ce sport tellement exigeant mais aussi tellement beau renoue avec ses démons. Certains coureurs ne sont-ils pas en train de tuer la poule aux œufs d’or ? Pour être sur le bord des routes chaque dimanche, je constate la désaffection du public, la disparition de nombreuses courses. Le Tour de France est l’arbre qui cache la forêt.

Chaque lendemain d’étape, vous pourrez suivre l’analyse de la course sur veloracingnews.fr