Patrick Bulidon : « J’ai vendu les bretelles à Robic aux enchères ! »

Interview Patrick Dorckel – Palmares Alain Rattat (Veloquercy)

Vainqueur en 1971 d’une course Interclub devant Jean-Michel Noël (arrivée à Montferrand)

http://www.vcca.fr/

Difficile d’interviewer Patrick Bulidon, tant sa mémoire est chargée de souvenirs ! Une question débouche sur une anecdote qui en fait naître une nouvelle, c’est le principe des poupées russes qui s’emboîtent les unes dans les autres. Allez tracer un fil conducteur bien structuré dans le temps après cela ! Ce n’est pas un livre, ni un dictionnaire mais une encyclopédie avec des entrées par thèmes qu’il faudrait écrire. Coureur, organisateur, Président de Comité, speaker, manager… ce sont les quelques casquettes qu’il a coiffé que nous aborderons au cours de cet entretien, tellement réducteur. Impliqué dans de nombreuses équipes auvergnates qui ont fait vibrer le cyclisme local, il est aujourd’hui manager du Team Pro Immo Nicolas Roux, l’une des meilleures formations nationales de DN1. A l’orée de la saison 2018, il se livre à Veloracingnews.

Veloracingnews : On ne peut aborder cette interview sans parler de ton père Lucien Bulidon ?

 

Mon père est né le 22 mai 1920 au lieu de Marspuis (63). Il pratique le football, le basket, le cross-country à l’ASM et fait partie de l’équipe Championne de France Juniors. En 1943 il enlève le Grand Prix de Chamalières avant d’être déporté en Allemagne pour le « Service de Travail Obligatoire ». Il reprend la compétition en 45 et brille avec une 4e place à la Classique Paris-Clermont-Fd en 1950 (Vainqueur Raoul Remy, 402 km en 11h 18’). C’était l’épreuve phare de l’époque avec les professionnels. La course traversait Clermont devant deux rangées de spectateurs. Il a remporté une vingtaine de courses sur la route avec une multitude de places d’honneur.

Sa discipline de prédilection était le cyclo-cross, on courait beaucoup dans les labours à l’époque. Mais il a toujours buté sur plus rapide à l’arrivée du Championnat d’Auvergne. Il a mis un terme à sa carrière en 1962. Toute discipline confondue, il totalise une quarantaine de victoire (voir son palmarès à la fin de l’interview).

 

Prix de la Gare 1946 – Raphaël Géminiani en tête, à sa gauche Lucien Bulidon

Veloracingnews : Comment es-tu arrivé dans le vélo ?

Au départ, je pratiquais le basket à l’AL St Jacques ; ma grande taille en cadets me prédisposait à ce sport. Nous avons été finalistes de la Coupe de France (cadets), j’ai été sélectionné en équipe d’Auvergne espoirs en 1966. Pendant les vacances scolaires, je souhaitais me faire un peu d’argent de poche, alors j’ai travaillé comme livreur à Murol, au pied des Monts du Sancy, chez un boucher. Doté d’un vieux clou, j’allais livrer les paquets chez les clients. Et autour de Murol, ce n’est pas plat ! J’ai fait quelques sorties avec mon père qui me trouvait bon grimpeur. Donc, avec l’argent gagné, je souhaitais m’acheter un beau vélo de course. Nous sommes allés avenue Charras chez Robert Latru, un ancien coursier, où j’ai fait l’acquisition d’un splendide Mercier.

 

Patrick & Lucien Bulidon

Veloracingnews : Quand prends-tu ta 1ère licence ?

Ma première licence date de 1965 en cadets 2e année à l’Amicale Cycliste Clermontoise. Je jouais au basket l’hiver, je faisais du vélo l’été. Il n’y avait pas beaucoup de grands à l’époque comme pivots. En vélo, je tombais souvent comme beaucoup de débutants, ma tante, infirmière me voyait arriver tous les dimanches soirs pour soigner mes plaies. A l’époque on se déplaçait très peu. Les dirigeants avaient créé un challenge par points, la « Coupe Raphaël Géminiani », réservée aux jeunes, que nous disputions le dimanche matin.

 

Les cadets de l’Amicale Cycliste Clermontoise 1965 – Patrick Bulidon au centre

Veloracingnews : Pas facile de jouer sur deux tableaux ?

Il a fallu faire un choix. En 1966, la semaine avant l’épreuve régionale du 1er Pas Dunlop à Montluçon, je chute à Issoire au lieu de disputer un match important. Je remporte néanmoins le titre de Champion d’Auvergne Juniors et me qualifie pour la finale, disputée à Montluçon. (Le 1er Pas Dunlop deviendra le Championnat de France Juniors en 1974). A la différence près que l’arrivée ne se déroulait pas en côte mais sur le plat. En 1943, Raphaël Géminiani avait remporté l’épreuve, une référence pour les Auvergnats. Je dois terminer 19e sprint car le 20e avait perdu les pédales. Mais j’ai opté pour le cyclisme.

Veloracingnews : Tu te fais remarquer en cyclo-cross !

 

Patrick devant deux professionnels Bernard Guyot et “Popof” Graczyck

J’ai remporté quatre fois le titre de Champion d’Auvergne juniors de cyclo-cross (il n’y avait pas encore de catégorie espoirs) en remportant le titre toute catégorie malgré mon jeune âge. J’ai terminé 3e du Championnat de France militaire derrière Jean-Michel Richeux (double champion de France chez les pros) et Jean-Louis Danguillaume mais devant Daniel Leveau, l’homme aux 862 victoires ! Chaque fois que l’on se voyait, je le chambrais un peu mais son fils Mickaël a porté les couleurs de Besson Chaussures. Je faisais l’armée à Clermont-fd, je conduisait la femme d’un général ce qui me laissait le temps de m’entraîner entre midi et deux. Lors d’une course à St Hippolyte (63), j’ai abandonné alors que j’étais seul en tête ; le chroniqueur de La Montagne ne comprenait pas pourquoi. En fait pendant mes classes, je n’avais pas le droit de courir. Mais ça n’a pas échappé à mon commandant de compagnie… Les journalistes insistaient : « Ah, si Bulidon, voulait être sérieux ». Mais j’ai toujours considéré le vélo comme un amusement.

 

Jean-Claude Theillière devant Patrick Bulidon

Veloracingnews : Sur route, tu décroches de beaux succès.

 

Patrick Bulidon et son lanceur “Gustou Chappat” qui fut mécanicien de Raymond Poulidor

Comme mon père, j’étais barré par mon absence de pointe de vitesse ; j’ai accumulé les places d’honneur. J’ai disputé la Route de France (Très grande épreuve amateurs qui réunissait les meilleurs Français.) Lors de la 1ère étape j’étais dans la bonne échappée avec deux autres Auvergnats : Claude Aigueparses et Jean- Claude Beau. Je ne sentais pas les pédales mais sur une attaque, je n’ai pas roulé derrière eux pour éviter la jonction. En 1966, lorsque Jean-Claude Theillière, que je côtoyais tous les dimanches, devient Champion de France, je courais le Prix de Sayat. Je ne me doutais pas que j’habiterai cette commune quelques années après avec Annick mon épouse qui s’est aussi beaucoup investi dans le vélo.

 

Trophée d’Europe de la Montagne. Patrick deuxième à gauche sur la photo

Veloracingnews : Tu arrêtes la compétition en quelle année ?

Fin 1976. J’organise à Sayat, près de chez moi, un cyclo-cross pour les adieux de Raymond Poulidor avec Zoetemelk, Mariano Martinez… J’avais choisi la formule de l’américaine, un pro associé à un amateur, que j’appréciais lorsque je courais. En effet, Raymond Riotte (Huit participations au Tour, vainqueur d’une étape et porteur du Maillot Jaune) qui organisait son épreuve à Noyers-sur-Serin (89), m’avait associé avec Raymond Poulidor lorsque j’étais Champion d’Auvergne de cyclo-cross. J’étais passé en tête au 1er tour mais Raymond a rétrogradé à la seconde place, il ne pouvait en être autrement avec « l’Eternel Second ». Sous les douches, il avait été victime d’un lumbago dont il doit encore se souvenir ! La formule de l’américaine m’avait plu, j’en ai conservé l’esprit quand j’ai organisé des courses.

 

Les adieux de Raymond Poulidor à Sayat

Veloracingnews : Tu endosses la casquette d’organisateur !

J’ai organisé plus de 1000 courses et manifestations extra sportives. J’ai eu un différent avec certains dirigeants de l’ACC vieillissants et leurs successeurs. Ils voulaient créer un club unique à Clermont-Fd avec les meilleurs régionaux mais j’estimais que le vivier auvergnat ne suffisait pas à cette époque-là et que nous devions nous renforcer. J’ai donc quitté le club pour fonder l’UC Sayat en 1977. Dans le même temps j’ai organisé cinq fois une manche du Challenge National de Cyclo-cross à Volvic. Pour démarrer le club j’avais zéro franc !

 

Plusieurs milliers de spectateurs à Sayat, avec Mariano Martinez, PR Villemiane & JR Bernaudeau

Veloracingnews : Quel chemin as-tu suivi pour faire vivre le vélo en Auvergne ?

J’ai multiplié les organisations : lotos, spectacles de cabaret, concours de belote, de pétanque, animateur de rue, radio crochet, élection de Miss, Inter villages… Une année, j’ai fait 54 animations ! Et je travaillais ! J’ai organisé des compétitions en plein centre ville de Clermont-Fd qui attiraient un nombreux public. Je cherchais des fonds pour monter une belle équipe. J’ai été à deux doigts d’aboutir avec les eaux de Volvic, sans succès. J’ai eu l’appui de la municipalité de Sayat, puis Aulnat, les Maisons Capri, Montluçon. Nicolas Roux, qui a beaucoup fait pour le vélo en Auvergne, m’a apporté son soutien puis Jean Besson avec qui nous avons franchi le pas chez les professionnels.

 

UC Sayat

En 1987, Labo France d’Isidore Fartaria (Vice-président de l’ASM) nous sponsorise. On décroche le titre national avec Gérard Guazzini. Après l’arrivée à 20h30, il a fallu trouver un restaurant pour faire manger 50 personnes ! En 2010, pour les adieux de Christophe Moreau nous avons organisé un critérium au Zénith avec un très beau plateau. Il a fallu placer 700 barrières.

J’organisais le cyclo-cross de Sayat qui réunissait plusieurs milliers de spectateurs (entrée payante). Une année Joaquim Agostinho était invité, car il y a une forte population de Portugais dans les villages environnants. C’était l’assurance d’avoir du monde, on connaît leur passion pour le sport. La veille Agostinho m’appelle : « Monsieur Bulidon, je suis malade et je ne peux pas venir ». Fort heureusement, j’ai eu le temps de faire passer dans la nuit un communiqué pour annoncer l’information.

La création du Bédat vient du fait qu’il existait des courses de classement en début de saison qui suscitaient beaucoup d’enthousiasme après le sevrage hivernal. Comme je pratiquais le cyclo-cross, j’étais en forme à ce moment-là et j’avais remporté une épreuve qui arrivait à Montferrand. Nous avons voulu faire revivre, avec le Bédat, cet esprit de début de saison. J’ai aussi organisé les Championnats de France vétérans 1992 à Herment (63), remportés par Mariano Martinez, alors sous les couleurs de l’UC Sayat.

 

Mariano Martinez, Champion de France vétérans à Herment

Les belles organisations de Patrick Bulidon (Alain Rattat)

En 1976 et 1977 Pk Bulidon est la cheville ouvrière du cyclo-cross de Sayat organisé par l’Amicale Cycliste Clermontoise.

la course devient le Cyclo-cross international de Sayat

1ère édition organisée par l’UC Sayat le 05/11/1978 avec Robic, Hinault, Zoetemelk, Mariano Martinez, Bernaudeau, Duclos-Lassalle et Hézard

2è édition le 28/10/1979 avec les Belges Walter Godefroot et Daniel Willems, l’Italien Baronchelli, Bernaudeau, Duclos-Lassalle

 

Patrick Bulidon et le regretté Patrick Depailler vainqueur du Grand Prix de Monaco 1978 en formule 1, amoureux du vélo

.

Autres cyclo-cross importants organisés par Patrick Bulidon

Cyclo-cross d’Aubière (Stades des Foisses) le 23/01/1982 avec Hinault, Chassang, Mariano Martinez, Duclos-Lassalle

Cyclo-cross de Beaumont-Aubière à Bois Beaumont le 10/11/1984 avec Criquiélion, Caritoux, Duclos-Lassalle, Chassang, Marc et Yvon Madiot

 

Une belle brochette de professionnels : Gilbert Duclos-Lassalle, Bernard Hinault avec Grimal, Joop Zoetemelk…

Cyclo-cross de Volvic

02/12/1984 : 1ère manche du Challenge National de cyclo-cross

03/11/1985 : 1ère manche du Challenge National de cyclo-cross

02/11/1986 : 1ère manche du Challenge National de cyclo-cross

08/12/1987 : 1ère manche du Challenge National de cyclo-cross

19/11/1988 : Pas de manche à Volvic, mais organisation d’un cyclo-cross national avec Duclos-Lassalle, Esnault, Bagot, Guazzini, Séguy. C’est l’occasion de mon premier papier à L’EQUIPE

03/11/1990 : 1ère manche du Challenge National de cc

Quelques autres belles organisations

1980 : 1ère édition du Circuit de la vallée du Bédat

1988 : 1ère édition du Tour du Puy-de-Dôme Groupama en 5 épreuves

1989 : 1ère édition du Tour d’Auvergne Groupama.

1986 : 1ère édition du Critérium open d’Aulnat

Nocturnes des Stations Thermales

Nocturne du Jardin des plantes

1991 : Championnat de France du corps de santé à Herment

Critérium open de Riom-ès-Montagnes

Veloracingnews : Quels sont tes plus beaux succès  avec les coureurs que tu as dirigé à cette époque-là ?

Les meilleures années, on remportait 100 victoires dans l’année en 1ère catégorie. Une saison Jean-Philippe Duracka a enlevé 22 bouquets dont le Tour du Japon. Il est actuellement directeur sportif du Team Pro Immo Nicolas Roux aujourd’hui. Nous avions au compteur plus de 1200 victoires. Nous avons remporté une étape du Tour de l’Avenir 1999 avec Alexandre Botcharov. Une étape du Circuit Franco-Belge, le Championnat d’Asie et le Tour de l’Ain 2000 avec Sergueï Yakovlev (DS chez Astana), Championnat du Kasakstan chrono avec Dmitriy Fofonov, le Championnat de France de Cyclo-cross avec Christophe Morel. Championnat de France Vétérans avec Mariano Martinez.

 

Une étape du Tour de l’Avenir avec Alexandre Botchatov

 

Dmitriy Fofonov (DS chez Astana), Jacek Bodyk, David Delrieu, Yves Bonnamour, Sébastien Laroche, Médéric Clain, Stéphane Auroux, Philippe Mauduit (DS chez UAE Team)je ne les citerai pas tous, il y en a plus de 600 ! Claude Aigueparses et Mariano Martinez redescendus amateurs ont porté nos couleurs. Yvon Madiot et Patrick Esnault ont dirigé les équipes pros Besson Chaussures.

 

Sergueï Yakiovlev & Dmitriy Fofonov au Midi Libre

 

Gérard Guazzini et Yves Bonnamour sont passés pro chez SEFB (équipe belge). J’avais proposé deux coureurs supplémentaires : Eric Fouix et Patrick Jérémie qui sortaient de nos rangs mais il fallait apporter un soutien financier.

 

Team Besson Chaussures

Les formations dirigées (Merci à Alain Rattat)

1977 à 1989 = UC Sayat

1990 à 1994 = Union Cycliste Aulnat Sayat

En 1994 l’UCAS est le 4ème club amateur français (toutes catés confondues)

Fin1995 : Pour la 1ère fois il prend la présidence du club, il est le 4ème président

1995-1996 = Aulnat 63

1994 à 1996 le club est en DN2

1997 = Aulnat 63 Montluçon 03 – le club est en DN1

1998 = Team Besson Aulnat 63 Montluçon 03 – le club est en DN1

1999 = Team Besson Chaussures Nippon-Hodo – l’équipe est un groupe pro GS3

2000 = Team Besso Chaussures en GS2

Depuis 2012, Manager du Team Pro Immo Nicolas Roux

Veloracingnews : Tu t’es aussi investi à la présidence du Comité d’Auvergne.

De 1989 à 1994. J’ai tout fait pour obtenir un Championnat de France de cyclo-cross à Volvic, le jour où l’on m’a annoncé que c’était positif, les sponsors n’étaient plus intéressés ! J’ai démissionné du Comité pour un désaccord qui concernait une sélection en équipe d’Auvergne. Je souhaitait la sélection de Marcel Kaikinger qui avait été pro chez Sem-France Loire car dans le final du Championnat de France sur route amateurs, il pouvait maintenir un train élevé pour rouler derrière une échappée. Ce qui m’a été refusé. Pendant la course, Un groupe est sorti et nous n’avions personne pour jouer ce rôle dans l’équipe. L’échappée a été au bout, Jean-Philippe Duracka a remporté le sprint du peloton. Le lundi, j’ai donné ma démission.

 

Patrick Bulidon & Marcel Kaikinger (photo Alain Rattat)

Veloracingnews : Quels sont les bons moments qui ont marqué ces années ?

Quand Jean-Philippe Duracka a été en première page de l’équipe comme meilleur amateur français, c’est un grand moment. J’ai recruté des coureurs polonais. Je les avais vu à l’œuvre dans une course vers Auxerre. Quels coursiers ! Pour deux francs, ils se levaient les fesses de la selle. Ils pouvaient tomber en panne à 1h du matin, ils se débrouillaient pour rentrer. Henrik Charuki qui parlait bien français servait d’interprète. Un soir, ils m’appellent à minuit pour me dire qu’ils arrivent mais avec un gars en plus : « Il a fait 28e des Jeux Olympiques » ! C’était Jacek Bodyk. Il termine 5e des Championnats du Monde amateurs 1991 à Stuttgart. L’équipe de France a roulé sur lui car ils le connaissaient bien pour l’avoir déjà côtoyé. Il a signé chez Lampre alors qu’il intéressait Vincent Lavenu qui montait son équipe. Malheureusement, il s’est fracturé la clavicule lors de cette première saison en Italie, il est revenu dans notre formation. Quand l’équipe Besson a été créée, je n’ai pu l’incorporer au groupe, la FFC avait mis une limite d’âge pour les DN3 professionnelles.

 

Veloracingnews : Tu connaîs un premier coup d’arrêt ?

Après la saison 2000, durant laquelle nous avions obtenus de bons résultats, des restructurations chez Besson-Chaussures ont fait que les nouveaux dirigeants n’ont pas souhaité poursuivre. J’en ai pris un coup au moral. Alors, j’ai privilégié les organisations d’épreuves. Puis en 2010, Pierrot Delcourt le Président du Vélo Club Cournon Auvergne me demande son aide pour organiser le Critérium du Zénith. En 2012, avec une bonne génération de coureurs auvergnats, il m’appelle pour me demander mon appui à la création d’une DN3 amateurs, pour éviter que les gars partent dans d’autres comités. Nicolas Roux a donné son feu vert pour créer cette équipe. On ne se doutait pas qu’en quatre saisons le Team Pro Immo Nicolas Roux se retrouverait en DN1.

 

Patrick, Annick avec Greg Lemond, le triple vainqueur du Tour

Veloracingnews : Tu as suivi la progression de Rémi Cavagna, de Julian Alaphilippe.

Rémi était cadet à Riom et démontrait déjà un gros potentiel. Lorsqu’il est venu au Velo Club Cournon Auvergne. Il était mal équipé. Je suis allé voir Nicolas Roux, encore lui, en lui disant « il y a un jeune qui promet il faudrait l’aider un peu » Nous lui avons mis deux vélos à disposition. Il a remporté deux titres de Champion de France du chrono espoirs. Aujourd’hui, il est professionnel chez Quick Step.

 

Rémi Cavagna, un exemple pour les jeunes du club de Cournon

Julian connaissait bien Jean-Philippe Duracka qu’il côtoyait à Montluçon. Quand le Team Pro a pris du galon, il était déjà professionnel à l’Armée de Terre, mais il a aujourd’hui sa licence au VC Cournon Auvergne tout comme Dmitriy Fofonov.

 

Julian Alaphilippe licencié au VCCournon Auvergne

Veloracingnews : Que penses-tu de l’évolution du cyclisme actuel ?

Les jeunes regardent peu la télévision, ils privilégient téléphone et réseaux sociaux. Dans une commune le nombre d’associations a explosé avec une multitude d’activité proposée. Organiser une course revient trop cher, trop compliqué avec des mesures de sécurité draconiennes, compte tenu de la circulation. La pratique du cyclisme représente un budget. C’est un sport très dur qui demande beaucoup de sacrifices. La mondialisation joue contre nous. Dans certains pays, les fédérations, les sponsors n’hésitent pas à mettre beaucoup d’argent pour attirer le cyclisme. Je me souviens qu’en Chine, pour la Route de la Soie, remportée par Jean-Philippe Duracka. La chaussée avait été goudronnée sur des dizaines de kilomètres pour laisser passer les coureurs.

 

Patrick Bulidon avec Raymond Poulidor lors de son premier jubilé (photo Alain Rattat)

Veloracingnews : Pour terminer, comme c’est la coutume, vient le moment de l’anecdote amusante.

 

Patrick Bulidon avec Jean Robic

En prologue du cyclo-cross de Sayat, je faisais venir d’anciens champions au passé prestigieux : Pierre Brambilla, Jean Robic (Vainqueur du Tour 1947, Champion du Monde de cyclo-cross en 1950). Après la course, il me dit : « Mes bretelles ont disparu ». Je fais mine de ne rien savoir. Le soir au banquet d’après course, je sors ses bretelles que je mets aux enchères. Et la somme emportée était rondelette. Elle a payé le champagne à tous les invités !

Palmarès de Patrick Bulidon (Merci à Alain Rattat)

 

Vainqueur à St Bonnet-sur-Allier en 1969

Débute en 1965

ROUTE

03/04/66 : 1er du « Dunlop » Auvergne

……66 : 35ème de la finale du Dunlop – championnat de France des débutants

30/05/66 : 3ème à Vertaizon

24/09/66 : 1er à Saint-Alban-en-Limagnole (48)

27/03/67 : 2ème Prix de Chappes et du Reclus (43)

23/04/67 : 1er au Vernet

29/05/67 : 1er à Vertaizon

21/08/67 : 3ème « Prix du commerce » à Romagnat

25/09/67 : 1er « Prix des commerçants » à Olliergues

01/05/68 : 1er Prix des syndicats à Saint-Junien (87)

17/06/68 : 2ème au Montet

07/07/68 : 2ème à Molompize

18/08/68 : 1er à Magnat-l’Etrange (23)

27/04/69 : 2ème à Saint-Georges de Mons

13/07/70 : 2ème à Egliseneuve-d’Entraigues

23/08/70 : 3ème à Miremont

01/05/71 : 2ème du Grand Prix José Baeza à Clermont

07/03/71 : 1er « interclubs » à Montferrand

11/06/72 : 3ème à Aix-la-Marsalouse (19)

17/06/72 : 1er au Mont-Dore

09/07/72 : 3ème « Saint-Pierre » à Bagnols

23/07/72 : 2ème à Briffons

26/08/72 : 2ème à Saint-Julien-aux-Bois (19)

CYCLO-CROSS

A de nombreuses reprises il a fait équipe avec Poulidor dans des cyclo-cross à l’américaine.

06/02/66 : 5ème championnat d’Auvergne toutes catés (1er junior)

15/01/67 : 3ème championnat d’Auvergne toutes catés (1er junior)

21/01/68 : 1er championnat d’Auvergne toutes catés – toujours junior

05/01/69 : 1er à Taulhac (43)

19/01/69 : 3ème championnat d’Auvergne toutes catés (1er junior)

12/01/69 : 1er à Aurillac

04/01/70 : 2ème à Taulhac

01/03/71 : 1er au Kosec à Perrier

30/01/72 : 3ème championnat d’Auvergne

21/01/73 : 3ème championnat d’Auvergne

28/01/73 : 2ème à Brioude

14/01/73 : 2ème à Montigny-aux-Amognes

20/01/74 : 2ème championnat d’Auvergne

25/01/76 : 2ème à Saint Babel

 

Palmarès de Lucien Bulidon (Merci à Alain Rattat)

1943

11/04 : 1er prix des commerçants à Chamalières

1945

08/07 : 14ème du Gd prix d’Auvergne ( 1er : Dante Gianello – 241 km)

21/07 : 2ème du prix Charles Bernard à Sayat

07/10 : 2ème de l’Omnium de la route à Clermont ( 1er Jo Néri , 3ème : Pierre Molinéris)

– 3ème de l’étape en ligne et du chrono

– 4ème de la course de côte

1946

20/01 : 3ème du cyclo-cross de Montferrand

10/02 : 3ème du championnat du Puy-De-Dôme de cyclo-cross

17/02 : 3ème du critérium régional de cyclo-cross à Cébazat

03/03 : 3ème du championnat d’Auvergne de cyclo-cross

22/04 : 3ème du prix de Beaumont

30/06 : 1er du Gd prix du Cendre

11/08 : 3ème du Gd prix des commerçants du marché Saint-Pierre ( 1er Raphaël Géminiani , 2ème Jean Blanc )

26/08 : 8ème du Circuit des stations Thermales d’Auvergne ( 282km)

31/08 : 2ème du prix de la Saint-Fiacre à Blanzat

15/09 : 3ème du Circuit des orgues à Bort-les-Orgues ( 1er Jo Néri , 2ème Fermo Camellini)

21/10 : 1er du cyclo-cross de Lempdes

1947

26/01 : 3ème du critérium régional de cyclo-cross

04/05 : 2ème du prix de la brasserie La Fauvette à Chamalières

15/05 : 2ème du prix de l’ascension à Issoire

24/05 : 13ème de Paris-Clermont ( 365 km)

27/07 : 1er du Gd prix des commerçants à Montferrand

17/08 : 3ème du Gd prix de la ville de Massiac

24/08 : 5ème de la Ronde d’Auvergne ( 288km)

31/08 : 1er du prix de la Saint-Fiacre à Blanzat

28/09 : 1er du prix des vendanges à Lezoux

1948

25/01 : 1er du cyclo-cross de Montferrand

01/02 : 1er du cyclo-cross de Thiers

08/02 : 1er du cyclo-cross de Chamalières

29/02 : 2ème du championnat d’Auvergne de cyclo-cross ( 1er Jean Blanc )

02/05 : 2ème du prix de la brasserie La Fauvette à Chamalières

24/05 : 1er du prix A.Genestoux à Saint-Diéry

08/08 : 3ème à Lempdes ( Hte Loire )

15/08 : 1er aux Sarraix

22/08 : 2ème du Gd prix de Romagnat

29/08 : 3ème du Gd prix de la ville de Brioude

05/09 : 2ème du prix de Vebret

07/09 : 2ème du Gd prix de Condat

1949

23/01 : 2ème du cyclo-cross de Montferrand

30/01 : 2ème du cyclo-cross de Chamalières

06/02 : 1er du cyclo-cross Lemouzy à Thiers

24/04 : 1er du Gd prix de Saint-Georges-de-Mons

26/05 : 2ème du Gd prix de l’ascension à Issoire

06/06 : 1er du prix des commerçants de la place des Bughes à Clermont

12/06 : 3ème du championnat d’Auvergne sur route ( 1er Roger Walkowiak , 2ème Roger Raffy)

26/06 : 9ème de Paris-Clermont (402 km)

03/07 : 1er du Gd prix du Cendre

04/07 : 3ème du prix de Saint-Germain-des-Fossés

10/07 : 1er du prix du commerce à Pont-du-Château

14/07 : 1er du Gd prix de la ville du Puy

17/07 : 1er du Critérium d’Auvergne à L’Hôpital-Ydes ( 2ème Louis Négroni , 3ème Yves Cohen )

15/08 : 2ème du prix de la Saint-Laurent à Auzon

21/08 : 1er du prix de l’hôtel de l’agriculture à Gannat

29/08 : 3ème du Gd prix des commerçants au Mont-Dore

05/09 : 2ème du prix de Saint-Babel

/09 : 31ème du championnat de France des indépendants

18/09 : 3ème du prix de Sauxillanges

09/10 : 2ème du Gd prix des commerçants à Thiers ( 1er Dominique Canavèse , 3ème Jo Néri )

17/10 : 1er du Gd prix de Romagnat

23/10 : 3ème du Gd prix des commerçants à Montferrand

1950

12/02 : 5ème du championnat d’Auvergne de cyclo-cross

26/02 : 1er du cyclo-cross du V.C.Thiers

07/05 : 1er du Gd prix du bassin minier au Bois de Lempre

14/05 : 3ème du Circuit des Monts du Livradois ( 1er Raphaël Géminiani , 2ème Jean Blanc)

04/06 : 4ème de Paris-Clermont ( 402 km 2ème du sprint pour la 3ème place)

18/06 : Champion d’Auvergne route sociétés ( A.C.Clermontoise)

21/06 : 26ème de la Coupe Marcel Vergeat à Saint-Etienne

25/06 : 3ème du prix du commerce à Pont-du-Château

02/07 : 2ème du Challenge Honoré Fleury à Brioude

15/08 : 2ème du critérium d’Ambert

21/08 : 3ème du Gd prix de Picherande

17/09 : 1er du Gd prix de Tauves

18/09 : 3ème du prix d’Espinchal

24/09 : 1er du Gd prix de Besse

02/10 : 3ème du prix de l’Artense à Champs-sur-Tarentaine ( 1er Raphaël Géminiani , 2ème Louis Aubrun )

16/10 : 2ème du Gd prix de Romagnat

1951

28/01 : 3ème du championnat d’Auvergne de cyclo-cross ( 1er Gérard Durand , 2ème Jo Ortéga )

26/03 : 3ème du Gd prix de Bellerive

06/06 : 4ème du Circuit des Monts du Livradois

10/06 : 1er du prix de Bains

25/06 : 1er du prix des commerçants à Courpière

08/07 : 3ème du prix du commerce à Pont-du-Château

16/12 : 1er du cyclo-cross de Beaumont

23/12 : 2ème du cyclo-cross du Puy

30/12 : 1er du cyclo-cross des cycles Louis Thomas à Clermont

1952

13/01 1er du cyclo-cross du quartier Saint-Jacques à Clermont

03/02 : 3ème du championnat d’Auvergne de cyclo-cross ( 1er Raphaël Géminiani , 2ème Jo Ortéga )

09/02 : 1er du cyclo-cross Bonnetot à Vichy

10/02 : 1er du cyclo-cross Yves Pieracci à Riom

02/03 : 2ème du cyclo-cross de l’E.C.Commentry

16/03 : 3ème du cyclo-cross de Riom

07/07 : 2ème du prix d’Espinasse

27/07 : 2ème du prix des commerçants à Cournon

12/10 : 3ème du prix Courtaudon à Saint-Eloy-les-Mines

13/10 : 3ème du prix des vendanges à Gerzat

19/10 : 2ème du Gd prix des commerçants à Thiers

1953

08/02 : 1er du cyclo-cross des cycles Jo Néri à Montferrand

15/02 : 2ème du championnat d’Auvergne de cyclo-cross ( 1er Jacques Labertonnière)

22/02 : 1er du cyclo-cross de Vichy

14/05 : 2ème du Gd prix de l’ascension à Issoire

27/12 : 1er du cyclo-cross des commerçants du pont de Vallières

1954

17/01 : 1er du cyclo-cross de Gerzat

14/02 : 1er du cyclo-cross Bolandini à Brassac

21/02 : 1er du cyclo-cross des Meubles Ducreuzet

28/02 : 2ème du championnat d’Auvergne de cyclo-cross ( 1er Jo Ortéga)

1955

02/01 : 1er du cyclo-cross des commerçants du pont de Vallières

09/01 : 1er du cyclo-cross de Beaumont

23/01 : 3ème du cyclo-cross Marcel Pestre à Brives-Charensac

30/01 : 4ème du cyclo-cross des Meubles Ducreuzet

06/02 : 3ème du championnat d’Auvergne de cyclo-cross

1956

02/01 : 2ème du cyclo-cross de Ceyrat

22/01 : 2ème du cyclo-cross des Meubles Ducreuzet

29/01 : 3ème du championnat d’Auvergne de cyclo-cross

26/02 : 1er du cyclo-cross de Malintrat

1957

20/01 : 4ème du cyclo-cross Marcel Pestre à Brives-Charensac

27/01 : 1er du cyclo-cross des Meubles Ducreuzet

03/02 : 2ème du cyclo-cross de Malintrat

10/02 : 4ème du championnat d’Auvergne de cyclo-cross

1958

02/02 : 5ème du championnat d’Auvergne de cyclo-cross

1959

04/01 : 3ème du cyclo-cross de Vertaizon

15/01 : 1er du cyclo-cross des Meubles Ducreuzet

25/01 : 3ème du cyclo-cross de l’U.C.Saint-Pourçain

01/02 : 9ème du championnat d’Auvergne de cyclo-cross

15/02 : 3ème du cyclo-cross de Malintrat

1960

24/01 : 4ème du cyclo-cross des Meubles Ducreuzet

31/01 : 5ème du championnat d’Auvergne de cyclo-cross

14/02 : 3ème du cyclo-cross de Malintrat

1961

08/01 : 5ème du cyclo-cross de Cournon

29/01 : 8ème du championnat d’Auvergne de cyclo-cross

12/02 : 2ème du cyclo-cross de Malintrat

19/02 : 3ème du cyclo-cross Louis Kosec à Perrier

1962

21/01 : 16ème du championnat d’Auvergne de cyclo-cross