Le Tour de la CABA 2018 fêtera Antonin Magne, le cycliste auvergnat le plus titré

Article Patrick Dorckel

ci-dessus Antonin Magne porteur du Maillot Irisé

http://www.acva.fr/

 

Le 23 et 24 juin, le Tour de la Communauté d’Agglomération du Bassin d’Aurillac partira et se terminera à Ytrac (15) lieu de naissance du légendaire champion auvergnat Antonin Magne.

Antonin Magne signant un autographe. Le public côtoyait et respectait les champions. 

 

C’est dans ce petit village du Cantal que naît Antonin Magne le 15 février 1904. Après quelques années d’enfance à Ytrac, il rejoint la région parisienne où ses parents travaillent comme fermiers. Bien qu’éloigné de son Auvergne natale, il reviendra courir avec succès dans la région, triomphant sur le célèbre Circuit des Villes d’Eaux d’Auvergne 1929 et sur Paris-Vichy 1930.

Dans les années 30, la foule se déplaçait pour voir les courses

 

Mais ce ne sont que des amuse-gueules puisque à son meilleur niveau, Antonin Magne remportera le Tour de France 1931 et 1934 (9 victoires d’étapes) 2e en 1936, 3e en 1930 avant la consécration d’une victoire au Championnat du Monde sur route en 1936. Avec 3 victoires dans le Grand Prix des Nations il complète un palmarès bien étoffé : 3e de Paris-Roubaix 1930, 2e de Paris-Tours 1933…

En 1934, dans l’étape Perpignan-Ax-les-Thermes, il chute et brise sa roue. Il doit son sauvetage au jeune René Vietto qui se sacrifie en lui tendant la sienne.

A la fin de sa carrière cycliste « Tonin le Sage », dirigera Raymond Poulidor au sein de l’équipe Mercier. Il nous quitte à 79 ans en 1983 à Arcachon. Sa popularité avant guerre était remarquable, pilier incontournable d’une équipe de France dans un Tour qui se disputait par équipes nationales.

Antonin Magne reconnaissable à son béret et sa blouse blanche