Tour de France 2018-Etape 12-Bourg-Saint-Maurice Les Arcs-Alpe d’Huez-Geraint Thomas (Sky) récidive sous les huées.

Article Patrick Dorckel – classements Le Tour.fr

https://www.letour.fr/fr/

 

Le héros du jour s’appelle Steven Kruijswijk (Lotto-Jumbo). Une échappée d’une trentaine de coureurs entame l’ascension du col de la Madeleine. Julian Alaphilippe (Quick-Step) le Maillot à Pois, passe au sommet devant Warren Barguil (Fortuneo-Samsic). Steven Kruijswijk, trop pressé d’en découdre, attaque seul dans La croix de Fer à 70 km de l’arrivée, geste sublime qui lui coûtera la victoire pour s’être isolé trop tôt, sans renfort. Romain Bardet (AG2R-La Mondiale) fait rouler son équipe au risque de se retrouver esseulé en fin d’étape.

Steven Kruijswijk porte son avance à plus de 6’, il est virtuel Maillot Jaune. La Sky ne s’affole pas. Leurs rouleurs, comme Jonathan Castroviejo, prennent des relais de plusieurs dizaines de kilomètres, grignotant le terrain perdu en faisant exploser le peloton, riche seulement d’une vingtaine d’unités. Le groupe initial des 30 échappés, fractionné, est repris au bas de l’Alpe d’Huez.

https://proimmo.fr/

 

Steven Kruijswijk montre les premiers signes de fatigue dès les premiers lacets de la célèbre montée. Nairo Quintana (Movistar) est le premier en action à 11 km de l’arrivée. Le Hollandais n’a plus que 3’ d’avance payant ses efforts inconsidérés. Mikel Landa (Movistar), Vincenzo Nibali (Bahrein-Merida) attaquent sans prendre plus de quelques dizaines de mètres à Egan Bernal (Sky) qui roule pour le Maillot Jaune. On comprend à cet instant qu’une minute de perdu dans un chrono c’est un gouffre à combler en montagne. Steven Kruijswijk est repris.

Romain Bardet joue son va-tout à 7 km de l’arrivée, sans succès, puis Chris Froome porte l’estocade semble-t-il. Tom Dumoulin (Sunweb) revient sur lui avec Geraint Thomas dans la roue. Vincenzo Nibali est victime d’une chute (vertèbre fracturée). Mikel Landa (Movistar) profite du marquage pour recoller en tête. Ils sont cinq à l’emballage final. Tom Dumoulin aborde le sprint en dernière position autant dire déjà battu. Geraint Thomas vire en tête et remporte son deuxième succès en deux jours.

Jamais Maillot Jaune n’aura autant été sifflé à une arrivée. Le Team Sky récolte la colère du public de voir une équipe blanchie malgré de nombreuses implications dans des affaires de dopage, dont l’affaire Chris Froome est la dernière en date, après celle des rapports accablants des parlementaires britanniques. Le cyclisme n’a rien à gagner à voir triompher des Armstrong, des Froome, validant leurs victoires grâce à des cabinets d’avocats.

ETAPE – 175,5 Km Continuer la lecture de Tour de France 2018-Etape 12-Bourg-Saint-Maurice Les Arcs-Alpe d’Huez-Geraint Thomas (Sky) récidive sous les huées.

Tour de France 2018-Etape 11-Albertville-La Rosière Espace San Bernardo-Geraint Thomas (Sky) Maillot Jaune d’un Tour à deux vitesses

Article Patrick Dorckel – classements Le Tour.fr

https://www.letour.fr/fr/

 

Avec un kilométrage de 108,5 Km, cette étape promettait une course nerveuse et rapide. Peu après le départ une trentaine de coureurs se lancent à l’avant. Le groupe est morcelé au fil des points à prendre pour les divers classements. Peter Sagan engrange son quota quotidien pour la défense du Maillot Vert, Julian Alaphilippe augmente son avance au classement de la montagne, avant de rentrer dans le rang.

L’équipe Sky continue son travail de sape en écrasant la course. Alejandro Valverde (Movistar) attaque dans le col de Pré. Marc Soler, son équipier, l’attend pour favoriser l’échappée. Vincenzo Nibali (Bahrein-Merida) fait rouler ses hommes. Puis c’est au tour de Tom Dumoulin (Sunweb) de prendre le large dans la descente du Cormet de Roselend, avec Soren Kragh Andersen, également son équipier. A l’avant l’équipe Fortuneo-Samsic fait l’essentiel du travail. Le dernier carré de l’échappée initiale est composé de : Warren Barguil (Fortuneo-Samsic), Michael Valgren (Astana), Damiano Caruso (BMC) et Mikel Nieve (Mitchelton-Scott). Celui-ci porte une attaque dans la dernière ascension.

http://odile-rencontres.com/

 

Greg Van Avermaet (BMC) le Maillot Jaune est à la peine, pointé à plus de 20’. L’équipe Sky est encore forte de six unités au pied de l’ultime montée. Nous sommes revenus quinze ans en arrière à l’époque de l’US Postal. Lorsque les équipiers d’une formation font jeu égal avec les leaders d’autres équipes, le cyclisme pratiqué n’est plus crédible. Le final de l’étape est cousu de fil blanc. Geraint Thomas et Chris Froome déposent leurs adversaires comme le faisaient jadis, Lance Armstrong et Floyd Landis. Seul Tom Dumoulin résiste à la furia blanche. Mikel Nieve qui n’a pas collaboré un mètre pour faire progresser l’échappée initiale, est repris à 300 m de la ligne. Geraint Thomas remporte l’étape et endosse le Maillot Jaune. Le dilemme est dans le camp de Dave Brailsford, manager des Sky. Qui va-t-il désigner pour remporter le Tour ?

Aujourd’hui arrivée à l’Alpe d’Huez. Fort probable qu’un adversaire des Sky l’emportera, pour donner l’illusion d’une course disputée, mais sans creuser les écarts. Pour plus d’intérêt au Tour de France, il faudrait faire deux classements. Un classements des équipes membres du Mouvement pour un cyclisme crédible qui sont soumis à des contrôles anti-dopage plus poussés (7 équipes World Tour, voir : http://www.mpcc.fr/index.php/fr/mpcc) et les autres formations. Mais ici on ne parle plus vélo mais pharmacie. On comprend la réticence des organisateurs, qui ne sont pas dupes, à évincer certains coureurs avant le début du Tour.

ETAPE – 108,5 Km Continuer la lecture de Tour de France 2018-Etape 11-Albertville-La Rosière Espace San Bernardo-Geraint Thomas (Sky) Maillot Jaune d’un Tour à deux vitesses

Tour de France 2018–Etape 10–Annecy-Le Grand Bornand-Et c’est ainsi qu’ Alaphilippe (Quick-Step) est grand

Article Patrick Dorckel – classements Le Tour.fr

https://www.letour.fr/fr/

 

Ce sont plus de vingt coureurs qui forment l’échappée du jour. La Sky maintient le tempo toute l’étape pour maîtriser les écarts. Greg Van Avermaet (BMC), le Maillot Jaune a choisi l’offensive pour défendre son bien. Julian Alaphilippe se montre à son avantage sur les sommets où il engrange les points pour le Maillot à Pois. Il passe en tête au Plateau de Glières après une ascension dotée de forts pourcentage. Le peloton perd des unités au fil des kilomètres. Chris Froome est victime d’une crevaison sur la partie non-asphaltée, il revient rapidement parmi les siens.

Rein Taaramae (Direct Energie) et Julian Alaphilippe se détachent dans le col de Romme. Dans le peloton, Warren Barguil (Fortuneo-Samsic) passe à l’attaque mais ne peut résister au train soutenu des équipiers de Chris Froome. Il est repris et lâché. Roberto Uran (EF Education First) mal remis de l’étape de Roubaix est en difficulté.

https://www.moto-velo-passion.com/

 

Julian Alaphilippe creuse les écarts dans la descente du col de Romme et amorce La Colombière en solitaire. Ion Izagirre (Bahrain-Merida), Rein Taaramae, Greg Van Avermaet et Serge Pauwels (Dimension Data) ses poursuivants directs sont pointés à 1’30. Chris Froome est encore entouré de cinq équipiers avant le dernier col alors que 80 % du peloton a explosé. Aucun leader ne passe à l’attaque !

Greg Van Avermaet, le non-grimpeur, conforte son Maillot Jaune. Quand va-t-il craquer ? Les écarts sont conséquents au général puisqu’au delà de la 20e place les coureurs pointent à plus de 7’. Les favoris restent groupés en moins de 2’ mais la démonstration de force de la Sky interpelle. A quelle sauce les adversaires vont-ils être mangés ?

ETAPE – 158,5 KM Continuer la lecture de Tour de France 2018–Etape 10–Annecy-Le Grand Bornand-Et c’est ainsi qu’ Alaphilippe (Quick-Step) est grand

21e Critérium International de Marcolès (15) – Mercredi 8 août 2018

Article et photo Patrick Dorckel

ci-dessus 2017 – Romain Bardet triomphe de Warren Barguil

Pour ses vingt ans, le Critérium International de Marcolès devrait mettre les petits plats dans les grands. Il est trop tôt encore pour connaître la liste des coureurs invités, mais on imagine mal une édition 2018 sans Romain Bardet (AG2R-La Mondiale). Bien entendu le comportement des coureurs dans le Tour de France sera déterminant pour voir les Maillots distinctifs et les vainqueurs d’étapes au départ.

La journée débutera à 13h par les épreuves des écoles de cyclisme. Les courses se succéderont jusqu’à 19h30 pour la présentation des champions et le départ des professionnels.

Nous vous communiquons dès à présent des premiers éléments qui s’enrichiront au fil des jours.

Revivez l’édition 2017 – cliquer ci-dessous

20e Critérium International de Marcolès (15) – Romain Bardet dans le chaudron de Marcolès !

La Vallée de la Bertrande – samedi 21 juillet

Source ACV Aurillac

L’ ACV Aurillac nous communique l’organisation de La Vallée de la Bertrande samedi 21 juillet, chrono individuel de 8,3 Km. La course est ouverte aux FFC, UFOLEP, Non licenciés.

De St Chamand à St Projet de Salers 8.3 km

Dossard : 14h Saint Chamand

Départ : 15h

Engagements : 9 €

Renseignements : André VALADOU – tel : 0682348880 Email andrevaladou@gmail.com

Site internet : www.acva.fr

Tour de France 2018–Etape 9–Arras Citadelle-Roubaix-John Degenkolb (Trek-Segafredo) comme en 2015

Article Patrick Dorckel – classements Le Tour.fr

https://www.letour.fr/fr/

 

Les visages étaient fermés au départ de l’étape de Roubaix avec ses 15 secteurs pavés pour une distance de 21 km. Il y aurait des perdants à la loterie de la chance ! Avant les premiers secteurs, nous assistions à un véritable coup de théâtre. Ritchie Porte (BMC), pris dans une chute, était victime d’une fracture de la clavicule qui le contraignait à l’abandon, comme en 2017.

A l’amorce des difficultés un groupe composé de : Thomas De Gendt (Lotto-Soudal), Chad Haga (Sunweb), Omar Fraile (Astana), Jérôme Cousin, Damien Gaudin, Lilian Calmejane (Direct Energie), Olivier Le Gac (Groupama-FDJ), Nicolas Edet (Cofidis), Reinhardt Janse Van Rensburg (Dimension Data) et Antwan Toelhoek (Lotto-NL Jumbo), prenait les devants.

Romain Bardet (AG2R-La Mondiale) commençait mal la journée avec une crevaison qui l’obligeait à chasser derrière le peloton. Puis Mikel Landa (Movistar) et Roberto Uran (EF Education First) allaient au tapis, sans conséquence pour le premier mais avec un débours de 1’55’’ pour le second du Tour 2017. Chris Froome connaissait lui aussi la malchance en s’accrochant avec un équipier ; il réintégrait rapidement le groupe de tête.

https://www.materiel-velo.com/a21-magasin-materiel-velo-cournon.html

 

De l’échappée initiale, il ne restait plus que deux survivants : Damien Gaudin et Reinhardt Janse Van Rensburg. Ils étaient repris et lâchés par un trio de spécialistes : le Maillot Jaune, Greg Van Avermaet (BMC), Yves Lampaert (Quick-Step) et John Degenkolb (Trek-Segafredo), le vainqueur de Paris-Roubaix 2015. Le peloton pointait à une trentaine de secondes. Romain Bardet crevait pour la 3e fois ; il était sauvé en intégrant le groupe Mikel Landa en poursuite.

John Degenkolb lançait le sprint de très loin, sa puissance empêchait ses adversaires de le déborder. Il renouait avec un succès probant, après deux saisons gâchées par un grave accident de la circulation. Repos bien mérité pour les coureurs du Tour en ce lundi avant d’attaquer la montagne.

ETAPE – 156,5 KM Continuer la lecture de Tour de France 2018–Etape 9–Arras Citadelle-Roubaix-John Degenkolb (Trek-Segafredo) comme en 2015

Tour de France 2018-Etape 8-Dreux-Amiens Métropole-Dylan Groenewegen (Lotto-Jumbo) réalise le doublé

Article Patrick Dorckel – classements le Tour.fr

https://www.letour.fr/fr/

 

En ce 14 juillet, tout est mis en place pour Arnaud Démare (Groupama-FDJ) qui arrive chez lui afin de faire briller les couleurs nationales. La course débute par l’échappée publicitaire destinée à montrer les maillots mais qui n’aboutit jamais ; elle est composée de : Fabien Grellier (Direct Energie), Marco Minnaard (Wanty-Gobert) et Laurens Ten Dam (Sunweb). Ce dernier, sans doute réprimandé par son directeur sportif qui juge cet effort inutile, rentre dans le rang. Le duo poursuit son chemin de croix.

A 18 km de l’arrivée, Dan Martin (UAE Team Emirates), le vainqueur de Mur de Bretagne, chute, il perd 1’16”. Tony Martin se fracture une vertèbre, ce qui le conduit à l’abandon. Dans le sprint Arnaud Démare ne peut faire mieux qu’une 5e place. André Greipel (Lotto-Soudal) et Fernando Gaviria (Quick-Step) entament un combat de lutte le long des barrières à 60 km/h qui aboutit à leur déclassement. Dans le même temps Dylan Groenewegen, vainqueur la veille, en pleine confiance s’impose en force devant Peter Sagan (Bora-Hansgrohe).

http://clermont-ferrand.goodicom.fr/fr/

L’étape des pavés qui se déroulera aujourd’hui connaîtra son lot de bonnes et mauvaises fortunes. On se souviendra que Bernard Hinault faillit perdre le Tour 1979 en terminant à 3’45 du vainqueur, que Frank Schleck se fractura la clavicule en 2010 et que Chris Froome, victime d’une chute abandonna en 2014. Il est plus prudent d’aller faire brûler un cierge avant de prendre le départ. Le Maillot Jaune Greg Van Avermaet (BMC) arrivera sur un terrain qu’il apprécie.

ETAPE – 181,5 KM Continuer la lecture de Tour de France 2018-Etape 8-Dreux-Amiens Métropole-Dylan Groenewegen (Lotto-Jumbo) réalise le doublé

Tour de France 2017-Etape 7-Fougères-Chartres-Dylan Groenewegen (Lotto-Jumbo) remporte une arrivée en Beauce

Article Patrick Dorckel – classements Le Tour.fr

https://www.letour.fr/fr/

 

Le peloton avait pris sa journée de RTT sur la plus longue étape du Tour, 231 Km. Malgré deux attaques suicidaires, tour à tour, de Yoann Offredo (Team Wanty-Groupe Gobert) et Laurent Pichon (Fortuneo-Samsic) la course n’est lancée qu’à 8 km de l’arrivée. Depuis bientôt une semaine sur le métier, les coureurs ont besoin de souffler.

Le parcours, avec ses longues lignes droites qui traversent les plaines céréalières où une échappée est en point de mire, n’incitent pas à l’offensive. Beaucoup d’étapes de plat, cadenassées par les équipes de sprinters, pour ce début de Tour, ne favorisent pas une course de mouvement. On regrette certaines épreuves de 2e et 3e caté. où l’on s’ennuie moins.

http://www.equip-foret.fr/

 

A moins de 10 km de l’arrivée, les formations qui jouent la victoire se mettent en place. La victoire se joue entre Fernando Gaviria (Quick-Step) et Dylan Groenewegen. Ce dernier surpuissant déborde le Colombien et s’impose confortablement. Greg Van Avermaet (BMC) récolte 3’’ de bonifications sur un point chaud. On imagine mal les grandes manœuvres dans l’étape de demain, à la veille des pavés de Roubaix. A Amiens, ce sera l’une des trois dernières occasions de briller pour les sprinters ; ils sont encore nombreux à espérer un succès.

ETAPE – 231 Km Continuer la lecture de Tour de France 2017-Etape 7-Fougères-Chartres-Dylan Groenewegen (Lotto-Jumbo) remporte une arrivée en Beauce

LA 16ÈME ÉDITION DU GUIDON D’OR HELLEMMOIS

Le lundi 27 août, place Hengtés à Hellemmes, le Guidon d’Or Hellemmois soufflera ses 16 bougies.

Cette manifestation n’est plus seulement un critérium professionnel mais une véritable fête du vélo pour toute la famille. Pour fêter cet événement, nous avons choisis de vous présenter l’acte trois (après le tennis et le football) de nos confrontations avec nos voisins belges : cette fois-ci en cyclisme. Dans les prochaines semaines, nous aurons l’occasion de vous donner les noms des grands champions qui seront présents à Hellemmes. Qui va succéder à Philippe Gilbert ?
DEMANDEZ LE PROGRAMME

Rendez-vous rue Roger Salengro le lundi 28 août – Hellemmes
15h : ouverture du village du vélo : initiation BMX, vélos fous et animation RNB, place Hentgés
17h : Critérium filles
18h15 : Rando Famille du Nord
19h : Critérium Elite
21h : Protocole
Pour tout contact : Frédéric Vandenboogaerde – 06 10 07 26 53
JOHAN MUSEEUW, PARRAIN DE L’EXPOSITION “PARIS-ROUBAIX” SUR SPORTFOTO
Sportfoto sera le grand rendez-vous culturel et sportif de la rentrée. 20 expositions exploreront son histoire au travers l’objectif de grands photographes. Johan Museeuw, le “Lion des Flandres”, parrain du Guidon d’Or Hellemmois 2017, sera le parrain du cyclisme de cet événement et tout particulièrement de l’exposition sur Paris-Roubaix.

Les 20 expositions sont organisées par lille3000 en collaboration avec Jean-Denis Walter, ancien photojournaliste à l’Equipe. Pour lui, celles-ci vont « explorer la grande histoire du sport et mettre en lumière la dimension artistique de l’image sportive, la force de son propos et sa capacité à faire vibrer en nous les cordes de l’émotion, de la passion ou de la nostalgie. » Un focus sera mis sur trois sports traditionnels à Lille et dans la Région. Vous pourrez les retrouver dans des lieux culturels emblématiques de la ville avec : le football au Tripostal, le cyclisme et les jeux olympiques à la Gare Saint-Sauveur et la boxe à l’Hospice Comtesse. Le public pourra découvrir des images mythiques, des grands noms de la photographie d’art et du sport. Vous trouverez ci-joint le dossier de presse de cet événement.

Gallo Classic Memen-Kemmel-Memen Juniors UCI : les Français performent.

Un petit air de Gand Wevelgem pour cette épreuve UCI Juniors avec ses multiples nationalités au départ et de jolies grimpettes habituelles sur les grandes épreuves de cette région et en particulier la double montée pavée du Kemmel. Une distance de 126 kilomètres au total composée d’une première boucle de 100 bornes suivie de 4 tours d’un circuit local de 8,2 kilomètres que beaucoup n’auront même pas vu.

De nombreuses chutes et incidents mécaniques ont en effet laissé sur le bord de la route beaucoup de monde et le drapeau rouge s’est agité pour barrer la route aux plus attardés.
Si le peloton était encore bien fourni aux passages du sommet sur le Kemmelberg juste précédé par des tentatives bien vite rentrées dans le rang, c’est au retour qu’un beau groupe de 10 coureurs allait se détacher pour aborder le circuit final avec moins d’une minute d’avance sur le gros de la troupe encore suivie de plusieurs groupes.

Continuer la lecture de Gallo Classic Memen-Kemmel-Memen Juniors UCI : les Français performent.